Lien cote boursière

TSX : li ABI.V 

La mine Géant Dormant

Mine Géant Dormant

En juin 2016, la Société a acquis la mine Géant Dormant et son usine de traitement ainsi que plusieurs autres propriétés avec d’excellents indices de minéralisation en or.

La propriété Géant Dormant, détenue à 100 % par Abcourt, est située à mi-chemin entre les villes d’Amos et de Matagami, en Abitibi, dans le territoire couvert par le Plan nord du gouvernement du Québec.  La propriété Géant Dormant est assujettie à une redevance de 5,00 $ la tonne de minerai sur les 350 000 premières tonnes qui seront extraites de la propriété.

Parmi les actifs dont Abcourt a fait l’acquisition, il y a l’usine avec une capacité de traitement de 700 à 750 tonnes de minerai par jour, soit environ 250 000 tonnes par année. Cette capacité est suffisante pour traiter la production de la mine Elder et la production éventuelle de Géant Dormant. Le procédé utilisé est celui de charbon dans la pulpe. Il y a aussi une installation de gestion des résidus du moulin ainsi que des infrastructures souterraines comprenant deux puits, des galeries attenantes, un atelier de mécanique, des bureaux, un magasin, des salles de séchage, de l’équipement minier, des installations de surface, un important inventaire de pièces, cinq (5) baux miniers et quarante (40) cellules attenantes à la mine.

L’usine de traitement a été remise en marche par Abcourt en août 2016.

Un calcul des ressources selon le Règlement 43-101 a été préparé en septembre 2018 par Jean-Pierre Bérubé, ingénieur en géologie. Ce dernier est une personne qualifiée et indépendante qui possède une expérience pertinente dans ce domaine.

Le sommaire des ressources mesurées, indiquées et présumées est présenté dans le tableau suivant :

ZONE

MESURÉES

INDIQUÉES MESURÉES + INDIQUÉES PRÉSUMÉES
Tonnes Au (g/t) Tonnes Au (g/t) Tonnes Au (g/t) Tonnes Au (g/t)
J 46 802 9,88 46 802 9,88 13 806 5,70
D 37 920 8,64 37 920 8,64 10 948 9,60
2 5 447 13,28 5 447 13,28 1 280 7,80
3 40 510 9,54 40 510 9,54
6 15 434 8,60 15 434 8,60 18 483 16,64
7 31 199 10,42 31 199 10,42
8 3 350 6,26 3 350 6,26 3 627 9,87
8 Sig 18 434 9,59 18 434 9,59
8N 2 993 15,50 11 368 10,44 14 361 11,49
9 12 297 7,08 12 297 7,08
15 15 664 13,86 15 664 13,86 13 619 8,07
16 15 816 11,10 15 816 11,10 22 165 15,36
18 9 497 14,33 9 497 14,33 2 096 10,80
20 9 763 10,79 9 763 10,79
30 8 418 10,09 8 418 10,09
30 Parc 4 981 10,70 4 981 10,70
30FW 6 155 8,43 6 155 8,43
30HW 2 303 6,46 2 303 6,46
30W 31 532 13,29 31 532 13,29 4 324 14,50
30 Shadow 26 120 8,89 26 120 8,89
50 2 020 6,93 10 182 10,67 12 202 10,05 1 434 13,40
78H 5 902 12,28 5 902 12,28 1 290 7,00
785N 112 440 14,27 112 440 14,27
Total 10 915 12,17 475 633 11,17 486 548 11,20 93 073 11,83
Arrondi 10 900 12,20 475 625 11,20 486 500 11,20 93 100 11,85

Critères de calcul utilisés :

  • Teneur de coupure : 6,5 g/t Au.  Quelques polygones sous cette teneur de coupure furent inclus afin d’assurer la continuité des zones.
  • Prix de l’once d’or à 1 225 $ US (moyenne de 3 ans) et un taux de change de 1 $ US = 1,20 $ Can.
  • Teneur maximale : 60 g/t Au pour les échantillons de carotte et 55 g/t Au pour les échantillons en rainures.  Une teneur de 32 g/t Au a été appliquée pour les  polygones générés par les forages de 2013-2014.
  • Densité uniformisée : 2,85 g/cm3 telle qu’utilisée dans les précédentes estimations de ressources.
  • Les ressources ont été évaluées à partir d’échantillons de sondages et d’échantillons de faces de travail en utilisant la méthode des polygones appliquée à des sections longitudinales inclinées.
  • L’épaisseur réelle minimale des veines est calculée d’après son pendage soit: 1,6 mètre pour les veines ayant plus de 50° et 1,8 mètre pour celles ayant moins de 50°.
  • La teneur de la veine est déterminée par l’intersection de forage et de  la  teneur  du matériel adjacent afin de rencontrer une épaisseur minimale de 1,6 ou 1,8 mètre.
  • Une once  Troy  =  31,1035  grammes.  Le  système  métrique  fut  utilisé  pour  ces  calculs (mètres, tonnes et g/t).
  • Les tonnes calculées ont été arrondies à la centaine la plus près. Les différences dans les calculs totaux sont dues aux arrondissements recommandés par le Règlement 43- 101.
  • Les définitions et directives de l’ICM furent utilisées pour le calcul des ressources.

 

Vue en plan du niveau 665 montrant les galeries dans les zones connues ainsi que le contexte géologique du gisement

ASSURANCE ET CONTRÔLE DE LA QUALITÉ (QA/QC):

Considérant les sources potentielles d’erreurs qu’un laboratoire peut rencontrer dans le cadre d’un échantillonnage  de  grande  envergure,  le  propriétaire  précédent,  Mines  Aurbec  inc. (« Aurbec ») avait instauré un programme d’Assurance et de Contrôle de la Qualité (QA/QC) en 2013-2014. Ce programme consistait en; 1) l’utilisation d’un laboratoire de contrôle (Agat) pour vérifier la précision des résultats des pulpes et rejets; 2) l’insertion de blancs  afin  de contrôler les sources de contamination; 3) l’insertion de pulpes en  rejets  renumérotés  de carotte dont on connaissait la teneur en or (doublons) afin d’évaluer la reproductibilité des résultats; et 4) insertion d’échantillons d’étalons de référence certifiés par Rocklabs.

Les échantillons de carottes prélevés dans les trous d’exploration ont été séparés en deux parties égales avec une fendeuse hydraulique par le personnel d’Aurbec. Une moitié de la carotte était préparée pour analyser sa teneur en or tandis que l’autre était conservée dans sa boîte. Les échantillons de forage de définition ont quant à eux été analysés au complet au laboratoire de la mine.

La réception et la préparation des échantillons au laboratoire de la mine ont été faites selon les normes acceptées par l’industrie. Les étapes du séchage, du broyage (80 % passant 10 mesh), de la séparation et de la pulvérisation ont été suivies afin de produire 200 grammes de pulpe dont 80 % passe un tamis de 200 mesh. La préparation de chaque échantillon de pulpe doit permettre une homogénéité suffisante garantissant des résultats reproductibles. Une fraction de pulpe pesant un peu moins de 15 grammes (demi assay-ton) a été utilisée pour déterminer la teneur en or de chaque échantillon. Bien que cette quantité de pulpe soit deux fois moindre que celle utilisée dans l’industrie (un assay-ton) pour des analyses faites lors de campagnes d’exploration, elle est jugée suffisante lorsqu’employée pour des chantiers d’exploitation étant donné le grand nombre d’échantillons prélevés. La méthode d’analyse consistait en une pyro- analyse avec une finition par absorption atomique. La méthode a une limite de détection inférieure à 0,01 g/t Au.

Après avoir fait l’examen du protocole interne de contrôle des résultats d’analyses d’Aurbec et comparé 588 ré-analyses de pulpes et rejets faites par un laboratoire externe accrédité (Agat), Jean-Pierre Bérubé, l’auteur du rapport 43-101 préparé en septembre 2018 pour Abcourt, est d’avis que la manipulation, l’échantillonnage et l’analyse des échantillons de carottes, telles que réalisées au laboratoire de la mine Géant Dormant, respectent les normes actuelles de l’industrie.

De plus, considérant que;

  • la minéralisation aurifère des gisements filoniens de type SMV (dont fait partie le gisement Géant Dormant) est, de par sa nature, distribuée de façon plus homogène que l’or contenu dans les gisements filoniens classiques;
  • le travail de validation fait par InnovExplo en 2013 pour des sondages réalisés avant 2013 dans des zones ciblées par les forages de 2013-2014, concluait que la base de données de forage était adéquate et fiable; et
  • la mise à jour de la base de données des forages au diamant a été faite par un géologue qualifié ayant une vaste expérience du gisement Géant Dormant;

 

L’auteur du rapport est d’avis que les résultats d’analyses du laboratoire de la mine Géant Dormant peuvent être utilisés pour la présente estimation des ressources minérales.