Lien cote boursière

TSX : li ABI.V 

Projet Abcourt-Barvue (argent et zinc)

 

La propriété Abcourt-Barvue est avantageusement située à Barraute, à 60 kilomètres (35 milles) au nord de la ville minière de Val-d’Or au Québec. Elle couvre 4 755 hectares avec deux (2) concessions minières et 103 cellules minières, détenues à 100 % par Abcourt. 

 

 

 

Du zinc fut découvert en surface en 1950 sur le groupe de claims Barvue. La propriété fut exploitée de 1952 à 1957 avec une fosse à ciel ouvert par Barvue Mines Limited et de 1985 à 1990 avec une exploitation souterraine par Mines Abcourt.  

Photo historique de la mine Barvue (1952-1957)

De 2002 à 2007, plusieurs programmes de forage au diamant et diverses études techniques ont été réalisés pour supporter une étude de faisabilité et des demandes de permis.

En mai 2006, un calcul des ressources de la propriété Abcourt-Barvue a été réalisé par une personne indépendante qualifiée, M. Jean-Pierre Bérubé ingénieur, consultant alors pour MRB et Associés de Val-d’Or, Québec. Cette révision a été faite en accord avec le Règlement 43-101.

Genivar, Limited Partnership, de la ville de Québec et Bumigene inc., de la ville de Montréal, ont complété une étude de faisabilité qui a été publiée dans un rapport en février 2007 et révisé en novembre 2010. Avec cette étude de faisabilité, presque toutes les ressources ont été reclassées en réserves prouvées et probables de minerai.

Mise à jour de l’étude faisabilité

Une mise à jour de l’étude de faisabilité de 2007 a été faite par Services Miniers PRB inc. et Bumigène Inc. au cours des derniers mois et un rapport conforme au Règlement 43-101 a été déposé sur SEDAR en février 2019.

Réserves minérales

Les réserves minérales de 2018, incluant la dilution, sont présentées dans le tableau suivant, en comparaison avec celles de 2007.

 

Estimation de 2007

Estimation de 2018

Méthode d’extraction

Classification

Tonnes

Teneur

Tonnes

Teneur

Ag

Zn

Zn EQ

Ag

Zn

Zn EQ

 

 

(t)

(g/t)

(%)

(%)

(t)

(g/t)

(%)

(%)

 

Open pits

Réserves prouvées

5 338 731

44,79

3,15

4,03

6 180 510

39,72

2,83

3,61

Réserves probables

0

0,00

0,00

0,00

408 851

43,01

2,36

3,20

Réserves totales

5 338 731

44,79

3,15

4,03

6 589 361

39,93

2,80

3,58

 

Sous terre

Réserves prouvées

1 169 662

105,19

2,87

4,93

1 169 662

105,19

2,87

4,93

Réserves probables

315 139

101,61

3,23

5,22

315 139

101,61

3,23

5,22

Réserves totales

1 484 801

104,43

2,95

5,00

1 484 801

104,43

2,95

4,99

Open pits et sous terre

Réserves prouvées

6 508 393

55,64

3,10

4,19

7 350 172

50,14

2,84

3,82

Réserves probables

315 139

101,61

3,23

5,22

723 990

68,52

2,74

4,08

Réserves totales

6 823 532

57,76

3,11

4,24

8 074 162

51,79

2,83

3,84

Notes :

1) L’équivalent en zinc est calculé avec les paramètres utilisés dans ce tableau.

2) 0,61% Zn = 1 once d’argent

Plan d’exploitation

Un plan d’exploitation a été préparé pour les réserves de 2018, en utilisant le plan préparé par Genivar (maintenant WSP Canada) pour les fosses et l’exploitation souterraine. Les ressources de 2014, récupérées après dilution, donnent 8 074 162 tonnes d’alimentation à l’usine avec une teneur de 2,83% de zinc et 51,79 g/t d’argent. La partie exploitable par fosse, soit 81,6%, donne 6 589 361 tonnes et la partie exploitable sous terre, soit 18,4%, donne 1 484 801 tonnes. La vie de la mine est de 13 ans. Il y a de bonnes possibilités de prolonger la vie de la mine en convertissant les ressources présumées en réserves prouvées et probables et par l’addition de nouvelles réserves avec des travaux d’exploration additionnels.

Traitement du minerai

Les récupérations historiques durant la période d’exploitation de Barvue ont été de 90% pour le zinc et de 77% pour l’argent. En 2017, des essais de traitement ont été faits dans différents laboratoires. La flottation cyclique du minerai Abcourt-Barvue a démontré qu’il était possible de récupérer 97,5% du zinc et 77,8% de l’argent dans un concentré de zinc argent titrant 53,4% Zn et 740,6 g/t d’argent.

La capacité de l’usine de traitement reste la même à 650 000 tonnes par année mais le circuit a été modifié en éliminant la cyanuration du minerai pour ne produire qu’un concentré de zinc-argent.  Quelques changements mineurs ont été faits aux infrastructures de surface, soit la construction d’une nouvelle ligne électrique de 25 KV sur le site et la relocalisation des haldes de roches stériles.

Une moyenne de 32 000 tonnes de concentré de zinc et d’argent titrant 52,7% zinc et 768 g/t d’argent sera produite annuellement.

L’analyse et les résultats de l’étude économique de 2018 sont disponibles au rapport déposé en février 2019.